2008 :  Jacques Loew aurait eu 100 ans

 

 

 

Pour marquer le centenaire de la naissance du Père Jacques Loew, la Fondation qui porte son nom a organisé, à Fribourg, en avril 2008, 4 manifestations significatives :

 

I.                    une exposition ;

II.                 un power point-diaporama ;

III.               un cycle de 3 conférences-débats ;

IV.              une célébration eucharistique.

 

 

I. L’exposition a été réalisée par des anciens professeurs, animateurs et disciples de l’Ecole de la foi à partir de photos tirées des archives de Jacques Loew qui se trouvent présentement à la bibliothèque du Saulchoir, au Couvent St-Jacques à Paris. (Ces archives -ouvertes aux chercheurs- sont la propriété de la Fondation ; mais le fonds Jacques Loew est géré par les religieux de l’Ordre des Dominicains).

 

Agrandissements photographiques collés sur des panneaux (à disposition à l’adresse de la Fondation), cette exposition comptait 6 volets :

1)      Naissance, enfance et adolescence de J. Loew ;

2)      Dieu existe-t-il ? Les premiers numéros de la revue « Fêtes et Saisons » ;

3)      De l’incroyance à la foi ;

4)      La MOPP (Mission Ouvrière saints Pierre et Paul) ;

5)      L’Ecole de la foi (à Fribourg, en France, au Canada) ;

6)      La vie cistercienne de J. L. : les Trappes de Cîteaux, de Tamié, l’ermitage à St-Jean de l’Albère, l’Abbaye d’Echourgnac.

 

 

II. Un power point-diaporama produit par le P. Eric Marchand de la MOPP, ancien disciple de l’Ecole de la foi. Ce support électronique intitulé : « Jacques Loew 1908-2008 : le bonheur d’être homme » est composé de 59 diapositives (photos et textes) et dure environ 20 minutes. Ce montage, comme les ouvrages de Jacques, est à disposition au secrétariat de la Fondation.

 

 

III. Les 3 conférences-débats ont attiré chacune, durant 3 soirs consécutifs, plus d’une centaine de personnes au Centre Ste-Ursule de Fribourg. Thèmes traités :

 

1.      « Jacques Loew et l’évangélisation en milieu ouvrier » 

Le P. Philippe Hennebicque, ancien responsable général de la MOPP, a retracé d’une part les dates marquantes de la vie de Jacques et d’autre part son engagement dans le monde du travail, puis l’aventure des prêtres-ouvriers et la responsabilité de Jacques au sein de la MOPP.

Second intervenant, le P. Bernard Pitaud, Sulpicien, a évoqué les liens qui unissaient Jacques Loew et Madeleine Delbrêl, notamment par leur volumineuse correspondance des années 1950-55.

Table ronde présidée par le P.Eric Marchand de la Mission Ouvrière Pierre et Paul (MOPP)

 

2.      « De Fribourg à Yamoussoukro – son rayonnement international » 

Soirée « Ecole de la foi », elle fut animée par les 3 Directeurs qui succédèrent à Jacques Loew :

le diacre Noël Aebischer et son épouse Josiane, du canton de Vaud ;

Sr Marie-Gabrielle Bérard, du Valais ;

le Chanoine Claude Ducarroz, de Fribourg.

Tous soulignèrent le cœur universel de Jacques et la dimension internationale de son œuvre, dans un parcours qui allait de Fribourg à Yamoussoukro, en passant par les Amériques.

 

3.      « Le rayonnement du maître spirituel » 

      Ancien médecin généraliste marié à Odile dont il a eu 5 enfants, Bernard Cougoul fut, en 1995, ordonné diacre permanent du diocèse de Périgeux et Sarlat (où se trouve la Trappe d’Echourgnac). Aussi fit-il la connaissance de Jacques Loew sur le tard. C’est donc avec des yeux nouveaux qu’il lut les ouvrages de Jacques et qu’il rédigea, pour les Editions Nouvelle Cité , l’opuscule « Prier 15 jours avec Jacques Loew ».

Deuxième conférencier, le P. Georges Convert fut ordonné prêtre en 1960 pour le diocèse de Paris, avant de rejoindre, 5 ans après, Jacques à la MOPP dont il fut même responsable général de 1986 à 92. Actuellement prêtre du diocèse de Montréal, il vient de rédiger, pour les Editions Desclée de Brouwer, le dernier livre posthume de J. L. -si j’ose dire-, intitulé « La quête de Dieu ; de l’athéisme à la nuit de la foi ». Il s’agit non pas d’une biographie, mais d’une anthologie bien venue qui contient les pages les plus saisissantes de Jacques, avec quelques écrits inédits.

Soirée animée par M. André Gachet, ancien professeur de la Doctrine sociale de l’Eglise à l’Ecole de la Foi et à l’Institut de Formation aux Ministères, etc

 

 

IV. Une célébration eucharistique réunit à la Cathédrale St-Nicolas de Fribourg des connaissances de toute part, en la fête de l’évangéliste saint Marc.

 

L’eucharistie de mémorial de la naissance de Jacques Loew et d’action de grâces pour son œuvre fut présidée par l’évêque de Yamoussoukro, en Côte d’Ivoire, Mgr Joseph Ake Yapo qui participa attentivement à toute cette semaine de commémoration. La messe chantée fut concélébrée par les nombreux prêtres présents : amis, anciens disciples, anciens animateurs et professeurs émérites de l’Ecole de la foi.

 

 

 

A l’issue de cette célébration magnifique et au terme d’une semaine intense remplie de souvenirs émouvants mais aussi porteuse d’espérances, tous les participants, avant de se séparer et de reprendre la route, se retrouvèrent à la grande salle de la paroisse St-Nicolas pour une collation bienvenue et conviviale.

 

 

 

 

André Gachet,

Délégué de l’Association suisse des Amis de Jacques Loew au Conseil de Fondation.